Le budget

Le Budget Principal 2017 du Bassin de Pompey est de 54,9 millions d’euros.

Les dépenses de fonctionnement, en hausse de 6%, reflètent les évolutions récentes de l’intercommunalité, notamment le transfert de la restauration scolaire et la poursuite du développement de la petite enfance. Ainsi le budget présente une augmentation des frais de personnel de 1,2 millions d’euros, soit de 13%, et la création d’un Budget Annexe restauration.

Des efforts de gestion de la part des services modèrent cette augmentation des dépenses de fonctionnement, en particulier concernant la gestion des ordures ménagères : la renégociation des marchés de collectes et de traitement et la sensibilisation des usagers par la mise en place de la TEOM incitative ont un impact de -3%.

Les recettes de fonctionnement sont quasi-stables. À noter, une perte de dotation de l’État de 2 % et la poursuite de la contribution au redressement des finances publiques qui est désormais inscrite en dépenses de fonctionnement (575 k€ en 2017). La fiscalité reste stable, et la mise en œuvre de la TEOM incitative est initiée : le taux de TEOM passe de 10,10% à 9% en 2017, ce qui correspond à une perte de recettes estimées à 488 k€, compensée par les efforts de tri et de gestion.

Les dépense d’investissement s’élèvent à 14 millions d’euros, et permettent de financer le projet intercommunal.

Le Budget Annexe restauration est de 3,8 millions d’euros. Il couvre les activités de restauration scolaire, prise en charge des enfants dans les offices, réalisation de repas pour des personnes âgées, CCAS, associations…, et la reprise en régie du restaurant interentreprises Resto du Parc.

Le Budget Annexe Transport est de 5,3 millions d’euros.

Parmi les dépenses programmées en 2017, 7,7 millions d’euros sont programmées pour mettre en œuvre des démarches environnementales et visent à la réduction des gaz à effet de serre.

Compte administratif :

En 2016 le budget de la collectivité a évolué, d’une part avec une prise de nouvelles compétences et un développement de certaines activités, et de l’autre avec une optimisation de la gestion : impact en année pleine des prises de compétences entretien des espaces publics et police municipale, préparation de la prise de compétence restauration et reprise du Resto’ du Parc en régie, optimisation de contrat de gestion des ordures ménagères, préparation de la TEOM incitative …

 

Rapport d'Orientation Budgétaire