Habitat

Inauguration du bâtiment Beausite à Liverdun

Ancienne maison de retraite qui retrouve une seconde vie avec la création d'une crèche de 25 places, 11 logements du T2 au T4 à vocation sociale aménagés par le Bassin de Pompey et cédés à Meurthe-et-Moselle Habitat.

Publié le

Un projet de près de 4 millions d'euros subventionnés par la Caisse d'Allocations familiales, l'Etat, la Région Grand Est et le Département de Meurthe-et-Moselle. Un projet porté par le cabinet #ACom

Ouvrir de nouveaux équipements pour accueillir les plus petits, construire de nouveaux logements c’est parier sur l’avenir en répondant  aux attentes des habitants et sur la capacité du territoire à être plus attractif pour accueillir de nouvelles familles.

Un projet de requalification globale

Ancienne maison de retraite, le bâtiment Beau site a été entièrement rénové et a vu ses fonctions évoluer, pour répondre aux besoins locaux. Ce projet de près de 4 millions d’euros s’inscrit dans le cadre du projet de territoire du Bassin de Pompey et du déploiement de structures d’accueil de la petite enfance, en lien avec le Programme Local de l’Habitat. Il a reçu le soutien de la Caisse d’allocations Familiales de Meurthe-et-Moselle, de l’Etat, de la Région Grand Est et du Département de Meurthe et Moselle.

Ce projet s’intègre dans la requalification globale du quartier du Rond-Chêne, en partenariat avec la ville de Liverdun et les bailleurs sociaux présents sur le quartier (Société Lorraine d’Habitat (SLH) et Meurthe et Moselle Habitat (MMH)). Ainsi depuis plusieurs d’années de nombreux aménagements urbains ont vu le jour pour améliorer les services et le cadre de vie en lien avec les projets d’habitat :

  • L’aménagement d’une voie douce permettant aux cyclistes et aux piétons de rejoindre le centre-ville de Liverdun
  • la création de traversées reliant la partie haute du quartier du Rond-Chêne au Pré Saint-Nicolas Ces traversées, outre leur rôle de sécuriser les passages de part et d’autre d’une route très passante, accueillent également les arrêts de bus des lignes intercommunales.
  • Enfin l’aménagement des abords de la RD, d’une extrémité du quartier à l’autre, a permis de rendre la route départementale plus urbaine par des aménagements et des paysagements ;

Le bâtiment Beau Site joue, dans cette requalification, un rôle de trait d’union entre les deux parties du quartier et s’inscrit de manière logique dans les cheminements. Sa mixité d’usage en fait un équipement central à la croisée de différentes politiques intercommunales.

La structure multiaccueil Mirabelle de 25 places a ouvert ses portes en novembre dernier au rez-de-chaussée haut du bâtiment Beausite, sur une superficie de 300 m². Elle permet d’accueillir des enfants de 10 semaines à 3 ans (4 ans en période extra-scolaire). Une équipe de 7 agents a été recrutée pour assurer le fonctionnement de cet équipement

Une sorte de retour aux sources puisque le Bassin de Pompey avait occupé de 2007à 2011 le 1ère étage de ce bâtiment pour implanter une halte-garderie et avait développé avec les résidents de la maison de retraite un projet intergénérationnel. Une belle expérience pour nos équipes qui s’en souviennent encore. Cette ouverture correspond à une nouvelle étape dans le déploiement de notre politique Petite Enfance sur l’ensemble du territoire. Qu’il s’agisse de l’accueil régulier ou de l’accueil occasionnel ce sont aujourd’hui plus de 400 familles qui utilisent les services d’accueil de la petite enfance du Bassin de Pompey.

En étage sur trois niveaux, 11 logements du T2 au T4 à vocation sociale ont été aménagés et cédés (VEFA)  à Meurthe et Moselle Habitat. Ils proposent une offre qualitative entre la forêt et les rives de la Moselle à proximité de services et des transports en commun.

En rez-de-chaussée bas, des locaux d’activités viendront compléter cette mixité d’usage.

Un projet durable

Le choix en terme de rénovation a été pour des raisons économiques et environnementales, et peut-être un peu sentimental, de conserver le bâti. Le projet du cabinet A’com architectes a séduit car il l’intègre de manière architecturale et esthétique au sein du quartier en marquant les différentes fonctions.

L’isolation thermique et acoustique a fait l’objet d’études détaillées pour optimiser les consommations énergétiques tout en intégrant les contraintes liées au cadre bâti existant (traitement par matériaux fins pour ne pas perdre de hauteur sous plafond pour les logements en étage par exemple). L’intégration écologique sera aussi assurée par une gestion à la parcelle des eaux de pluie, avec une récupération de ces eaux et une infiltration, évitant un rejet dans le réseau des eaux à traiter.